Mes coups de coeur artistiques #5 Balenciaga

Hello hello !

Aujourd’hui je vous parle de l’exposition Balenciaga, actuellement au musée Bourdelle dans le XVe.
Crée par Cristobal Balenciaga au début du XXe siècle c’est dans les années 50 que la marque prend son envol en s’opposant notamment au New Look de Dior. Là au Christian Dior serrait les tailles des femmes jusqu’à les rendre plus fines que celles des guêpes, Balenciaga, lui, créait des formes fluides. Surnommé le « créateur des créateurs », Balenciaga était obsédé par les manches et a fait des manches ballons ses manches phares. Il est aussi connu pour la robe sac, une robe droite, au col rond et aux poches basses. Balanciaga c’est aussi le créateur du tailleur semi-fitted, de la blouse de marin et de la baby doll. Très peu fan des cols, il laissait souvent le cou libre. 

Aujourd’hui, Balenciaga est la marque de prêt à porter de luxe espagnole par excellence. La marque est essentiellement connue aujourd’hui pour l’utilisation des manches et épaules rondes et pour son minimalisme. 

Je  vous mets une petite vidéo sur Balenciaga de 2 minutes. 

L’expo se consacre sur les oeuvres monochromes du créateur. J’ai trouvé l’expo très réussie déjà de part le lieu. Le musée est en effet très agréable à découvrir. Vous y verrez quasiment à coup sur des étudiants en art venus dessiner, vous marcherez sur du joli parquet en chevrons dans certaines salles, vous pourrez vous assoir dans le petit jardin… Et puis, moi qui ne jure en ce moment que par le noir, je ne pouvais qu’être satisfaite. A mon plus grand plaisir, je trouve que l’absence de couleur permet aux yeux de se concentrer uniquement sur les formes et les matières, un régale. Les créations de Balenciaga côtoient les sculptures pour nous rappeler que de la confection d’un vêtement à la fabrication d’une sculpture il n’y a qu’un pas.
Je vous laisse avec quelques photos des créations que j’ai préféré. 

Cette pièce est ma préférée de l’exposition. Je pense avoir lâché un « waouh » en la voyant. J’ai cru au départ qu’il s’agissait d’une robe avec une fente sur le ventre. Je me suis dit que c’était d’un avant-gardisme sans nom, que nous n’avions rien inventé dans les années 2010. Puis, encore mieux, j’ai cru que c’était un crop top noué derrière, et une jupe, encore mieux !  Il s’agit bien d’un haut et d’une jupe mais, petite déception, en réalité il n’y a pas d’espace entre le haut et le bas, c’est une doublure couleur chair… Dommage. Néanmoins, cette création est surement une des pièces le plus intemporelles que j’ai jamais vu. Une coupe simple, une matière noble, une couleur chicissime. C’est mon must-have.  

Je termine avec mon deuxième must-have, une robe noire classique, intemporelle mais avec un petit twist. 

Vous avez vu cette expo ? Vous et Balenciaga, une histoire d’amour ?